Une nouvelle loi pour assurer la construction d’écoles à Montréal?

Le boom immobilier dont Montréal a fait face ses dernières années a laissé quelques oubliés derrière lui. En effet, tandis que la population étudiante augmente et que les écoles existantes débordent, les terrains adéquats, eux, se font de plus en plus rares. C’est d’ailleurs ce qui se passe pour le secteur montréalais Griffintown qui se retrouve maintenant dans l’urgence de construire une école puisqu’aucun espace suffisamment grand et adéquatement zoné n’avait été prévu à cet effet. Pourtant, plusieurs tours d’habitations voient le jour depuis quelques années déjà et augmentent ainsi les écoliers potentiels. Comme le démontre cet article, Griffintown est un quartier riche en patrimoines immobiliers qui attire une vague impressionnante de ménages et, pourtant, encore aujourd’hui, aucun établissement scolaire ne s’y trouve. Faudrait-il une nouvelle loi pour assurer la construction d’écoles dans les quartiers émergents? 

Quartier Griffintown

Griffintown

Les terrains manquent pour implanter des écoles

Présentement, ce sont aux municipalités de veiller à ce que les commissions scolaires disposent de terrains adéquats pour ériger les établissements scolaires. Toutefois, les municipalités font face à plusieurs difficultés quant à la planification, la concertation entre les partenaires et la capacité à répondre à la demande d’ajout d’espace. En effet, les terrains manquent et peu d’importance est accordée aux établissements scolaires, pourtant essentiels, dans les projets immobiliers d’envergures. La mairesse de la ville de Montréal, Valérie Plante, souligne qu’il serait temps de revoir l’ensemble de nos exigences envers les promoteurs immobiliers afin que cela ne se reproduise plus. Travailler avec eux dès le début et les inviter à participer au développement de la collectivité pourraient éviter des situations comme celle-ci et favoriser des quartiers prospères qui répondent aux besoins de la population.

Le conseil des commissaires de Marie-Victorin a d’ailleurs réclamé au gouvernement du Québec de modifier la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme afin que les municipalités puissent exiger des promoteurs de développement résidentiel la réservation de terrains permettant la construction d’écoles. Il réclame également que les commissions scolaires puissent obtenir, de la part du ministère de l’Éducation, le financement nécessaire pour acheter les terrains.

Des logements communautaires imbriqués dans une école primaire : un projet mixte pour Griffintown

C’est  un projet mixte qui a été retenu pour que Griffintown acquière enfin son premier établissement scolaire. Il s’agit d’une école primaire munie de logements communautaires qui sera située en plein cœur du secteur des Bassins du Nouveau Havre, dans l’arrondissement du Sud-Ouest de Montréal. Le projet, développé en collaboration avec la Commission scolaire de Montréal (CSDM), la Ville de Montréal et l’arrondissement du Sud-Ouest, a été confié à l’entreprise d’économie sociale, Bâtir son quartier. Cette dernière se donne comme objectif de créer des milieux de vie solidaires, où des logements abordables permettent aux ménages de s’établir et d’avoir accès à un éventail de services à proximité. Un projet novateur pour répondre aux besoins de la population et de ce quartier en pleine expansion!

Article précédent

Prochain acticle