Les sœurs Hariri redéfinissent l’avenir des réfugiés et des sans-abri

Les sœurs Gisue Hariri et Mojgan Hariri sont venues aux États-Unis depuis l’Iran dans les années 1970 afin d’étudier l’architecture à l’Université de Cornell. En 1986, elles fondent leur propre entreprise basée à New York qu’elles nomment Hariri & Hariri Architecture. Depuis, elles ne cessent de surprendre avec leurs réalisations empreintes d’humanisme et d’audace et ainsi, redéfinissent l’avenir des réfugiés et des sans-abri.

Les soeurs Hariri

Une alternative plus humaine aux tentes militaires

Ayant connu la perte de leur foyer durant leur jeunesse, les sœurs iraniennes voient l’architecture comme un médium philosophique. Elles rejettent le côté luxueux et coûteux de l’industrie et se concentrent plutôt sur la façon de construire des structures fondées sur l’accessibilité afin de contribuer à la société et d’aider le plus de gens possible. Elles croient que « la maison est un droit fondamental de l’Homme et qu’il est de la responsabilité sociale et morale de l’architecte de concevoir des structures adaptables à chaque condition sociale sans perdre l’intégrité, la qualité et le caractère de la conception et de l’architecture ».

Inspirées par l’origami, l’art du pliage du papier, les sœurs Hariri conçoivent une habitation écologiquement responsable qui vise à offrir une alternative plus humaine aux tentes militaires fournies aux réfugiés et aux sans-abri. Ces capsules préfabriquées, fait de verre et de panneaux Equitone [linea], peuvent être facilement érigées, pliées et transportées n’importe où. De plus, leurs matériaux sont tels que n’importe quel gouvernement peut se permettre de les acheter, l’objectif final étant de les mettre en œuvre à l’échelle mondiale comme solution pour toute personne sans domicile.

Des capsules « folding pod » qui s’ouvrent instantanément

Avant d’être montées, les capsules sont pliées à plat, ce qui permet de les transporter facilement sur un camion à plateau. Arrivée à destination, la capsule se déplie d’une simple pression sur un bouton et forme ainsi une maison pouvant accueillir une famille de cinq personnes. Les capsules peuvent également être juxtaposées dans une variété de combinaisons afin de créer de plus grands logements. Chaque capsule mesure 32 pieds de long, 16 pieds de large et 18 pieds de haut.

Elles ont été ingénieusement pensées afin de venir en aide à un grand nombre de personnes, parmi ceux-ci on retrouve: les gens qui ont perdu leur maison dans un incendie, une inondation, un ouragan, un tremblement de terre ou toute autre catastrophe naturelle, les personnes déplacées à cause de la guerre et les sans-abri en raison de la pauvreté mondiale. Les capsules peuvent également servir d’installations médicales en cas de pandémie mondiale, de camps de réfugiés pour l’ONU et de logements abordables.

folding pods by Hariri & Hariri Architecture

Intérieur du refuge

Hariri & Hariri création

Facile à construire, facile à transporter et accessible, cette structure est l’alternative idéale aux tentes militaires obsolètes. Étant versatiles, les capsules peuvent également servir de chalet telle la tendance des maisons en triangle, de maison sur la plage ou être aménagées pour accueillir des événements sportifs ou musicaux.

Article précédent

Prochain acticle