Le prix médian pour un condo à Montréal atteint des sommets

Après la carte dévoilant le prix médian des condos situés près des stations du métro de Montréal, voilà qu’une analyse produite par JLR, une Société d’Equifax, révèle que le prix médian au pied carré pour un condo à Montréal atteint des sommets.

 

En se basant uniquement sur les reventes et en excluant les copropriétés neuves, l’analyse dévoile que le coût médian au pied carré pour un condo dans l’agglomération de Montréal atteignait 436$ en 2020. C’est une hausse de 14% par rapport à l’année 2019 alors que les hausses par rapport à l’année 2019 étaient de 8% et de 7% en 2017. Parmi les différents secteurs de l’agglomération de Montréal, certains se démarquent par leurs coûts plus faramineux. Ainsi, pour l’année 2020, les trois secteurs les plus chers étaient :

  • Westmount à 617$/pied carré
  •  Sud-Ouest à 597$/pied carré
  •  Ville-Marie à 567$/pied carré

Alors que les trois secteurs les plus abordables en 2020 se classent ainsi :

  • Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles à 216$/pied carré
  • Pierrefonds-Roxboro à 257$/pied carré
  • Montréal-Nord à 266$/pied carré

 

Un centre-ville délaissé

Les données démontrent que le centre-ville de Montréal semble avoir perdu en popularité puisque la croissance des prix en 2020 a été plus faible dans ses quartiers que dans l’ensemble de l’île. Par exemple, Sud-Ouest a augmenté de 11% et Ville-Marie de 9% alors que des secteurs moins prisés dans le passé dénotent une plus haute augmentation. C’est le cas notamment de l’arrondissement le moins cher, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, où le prix médian au pied carré a augmenté de 13% pour s’élever à 216$/pi2 en 2020. L’apparition de la pandémie et la popularité grandissante du télétravail auraient poussé les acheteurs à s’éloigner du centre-ville afin de trouver moins cher et plus grand. De plus, la demande beaucoup plus forte que l’offre de propriété à vendre ainsi que le nombre limité de nouveaux projets de condos arrivés sur le marché auraient contribué à la hausse des prix.

condo montrealUne tendance qui se maintient en 2021

L’analyse de JLR révèle que la demande de copropriété à Montréal demeure forte en ce début d’année 2021, bien qu’elle soit moindre que celle des maisons unifamiliales. Les prix devraient donc rester élevés dans la majorité des secteurs, mais leur croissance pourrait s’amoindrir. En revanche, les condos situés dans le centre-ville de Montréal, principalement à Ville-Marie, pourraient subir une baisse de prix dû au fait qu’ils soient moins recherchés et qu’ils affichent une offre plus nombreuse. En effet, le centre-ville est normalement très prisé pour ses condos locatifs à court terme, un investissement délaissé depuis la pandémie. L’écart de prix entre les secteurs du centre-ville et ceux plus éloignés continuera donc de s’amoindrir en 2021.

Somme toute, l’avenir du marché de la copropriété dépendra, entre autres, de l’évolution de la pandémie, des mesures qui seront prises en prévision de la reprise économique ainsi que du nombre de mises en chantier. L’attractivité des condos du centre-ville de Montréal devrait reprendre de plus belle avec l’atténuation de la crise sanitaire et des mesures qui l’entourent. Pour plus d’informations, consultez l’étude complète de JLR.

Article précédent

Prochain acticle