Home staging – L’acheteur déduit lorsqu’il n’est pas séduit!

Au marché, achèteriez-vous une caisse de pommes abîmées, noircies, meurtries? Bien sûr certains diront oui! Mais la plupart diront non! À part, si on leur fait un SUPER bon prix…

Cette propriété était sur le marché depuis tout près d’un an lors de ma visite. J’ai bien sûr mis à contribution le mobilier et ai misé sur une décoration stratégique pour redonner vie et confort à la pièce. La magie du home staging a finalement opéré, après plusieurs visites, le condo a trouvé preneur et a été vendu en quatre semaines au prix demandé.

salon avant le homestaging

Photo LBHS

salon après le homestaging

Photo LBHS

De toute évidence, la caisse de pommes abîmées demandera que vous y mettiez le temps et l’effort pour obtenir au final une bonne compote qui épatera au brunch dominical. Il vous faudra trier, nettoyer, émonder pour finalement, ne conserver que les meilleures parties. C’est tout à fait ce qui ce passera avec une propriété qui affiche des allures défraîchies et ternes.

Bien sûr qu’il y aura un acheteur qui, avec le temps, y verra un potentiel… mais ne soyez pas surpris de vous faire présenter une promesse d’achat bien en deçà de ce que vous aviez évalué. On n’attire pas les mouches avec du vinaigre !

Une enquête, menée pour le compte de Royal Lepage, démontre que plus de 8 acheteurs sur 10 sont rebutés par toute forme de travaux lors de l’acquisition de leur nouvelle propriété… ils sont comme vous et moi… ils veulent un clé en main, ils en veulent pour leur argent – et qui pourrait leur reprocher?

Lors de ma rencontre avec Isabelle et Patrick, tous deux étaient pleinement au fait que la cuisine allait s’avérer l’élément de négociation par excellence pour le futur acheteur qui y verrait une occasion en or d’offrir un prix franchement à la baisse.

cuisine avant le homestaging

Photo LBHS

cuisine-apres

Photo LBHS

Selon l’ICE (Institut Canadien des Évaluateurs) rénover ou remettre à niveau une cuisine permet un retour sur investissement de l’ordre 75% à 100%.

La peinture. Modifier la couleur des murs est la rénovation la moins chère, la plus facile et la plus spectaculaire pour changer et transformer du tout au tout une pièce. Si vous souhaitez vendre votre maison, je vous recommande des teintes lumineuses.  Ma couleur coup de cœur ? Chez Sico, Argile Blanchie 6213-21.

salle à manger avant le homestaging

Photo LBHS

Salle à manger après le homestaging

Photo LBHS

Aux nombres des règles fondamentales des stratégies de marketing et de commercialisation, tous s’entendent pour dire qu’il est incontournable de déterminer les attentes, les besoins, les attitudes et les motivations du consommateur avant de mettre en marché tous types de produit. 

Le futur acquéreur est intéressé par le contenant et non le contenu. Par exemple, il voudra vérifier de la qualité des fenêtres, alors donnons accès facilement aux dites fenêtres en évitant de mettre un grand divan devant celle-ci ou encore en allégeant l’habillage des fenêtres.

salon avant le homestaging

Photo LBHS

Ici, le mode de vie est définitivement destiné aux occupants et ne convient pas à une majorité de futurs propriétaires puisque la pièce est suffisamment grande pour accueillir un confortable séjour et une salle à manger. C’est d’ailleurs ce que les rapports de visites indiquaient.

salon après homestaging

Photo LBHS

Le contenu, c’est à dire le mobilier et accessoires de décoration ne servent principalement qu’à mettre de l’avant le contenant en favorisant un sentiment de bien être qui facilite l’imaginaire du visiteur à se voir vivre chez lui, chez vous. 

Bien sûr je dois avouer que pour certains vendeurs, l’exercice qui consiste à retirer « sa couche d’ADN » est contrariant et désagréable, mais vous connaissez l’expression?  No pain, no gain! Mais je vous rassure, l’effort est directement lié aux résultats !  L’investissement, très souvent en temps que vous y mettrez, sera proportionnel au retour sur le gain en capital. Car en effet, notre bien immobilier est un actif qui gagne en valeur, pour si peu que nous l’ayons entretenu et que nous le présentions comme un produit de consommation.

Voyez l’acheteur comme un consommateur averti, soucieux de faire au-delà d’une bonne affaire, l’acquisition d’un lieu de vie qui lui ressemble. D’où l’importance de prendre un moment pour se questionner sur ses attentes, son mode de vie et ses besoins.

salle de bain avant homestaging

Vivre n’est pas vendre! Photo LBHS

Salle de bain après homestaging

VENDU à 106% du prix demandé! Photo immophoto.ca

Les créateurs, les agences de publicité et les manufacturiers l’ont compris depuis la nuit des temps; il faut créer un besoin, un sentiment d’appartenance. C’est donc à grand renfort d’images, de style de vie, d’harmonie et d’ambiance que nous sommes sollicités comme consommateur. On nous séduit, on nous charme, on nous promet au final de combler nos besoins et nos attentes.

J’espère vous retrouver dans un prochain billet où, avec l’aide d’un projet type, nous verrons les cinq techniques et applications en vue de mettre en avant-scène les plus values d’une propriété.

Pour finir, je serais enchantée de vous lire, voire de répondre à des questions d’ordre général reliées à votre stratégie de revente.

À très vite!

Article précédent

Prochain article