Des bâtiments qui bougent! Le phénomène de l’architecture cinétique

Des bâtiments qui bougent, l’idée peut sembler farfelue mais ça existe! L’architecture cinétique, est un type de conception caractérisé par des bâtiments dont la structure peut bouger. Si l’on remonte dans le temps, on en retrouve des traces aussi loin qu’au Moyen Âge.

C’est toutefois depuis le siècle dernier qu’elle connaît un grand essor, et ce, grâce au développement de nouvelles technologies. Des systèmes mécaniques parfois très sophistiqués permettent maintenant à certaines parties des bâtiments de se modifier pour s’adapter par exemple au vent, au rayonnement solaire, ou pour offrir des points de vue variés.

Montreal Guide Condo vous propose une revue d’exemples très impressionnants d’architecture cinétique.

Rotating Tower – Dubai
C’est un euphémisme de dire que Dubaï est à l’avant-garde en matière d’architecture contemporaine. Il n’est pas étonnant que ce soit la ville choisie par la firme David Fischer pour concevoir un projet des plus époustouflants d’architecture cinétique. Prévue pour 2020, la Rotating Tower  abritera un hôtel et des appartements. Cette impressionnante tour sera constituée de 80 étages qui pourront pivoter à 360 degrés et offrir des points de vues changeants. Chaque étage sera préfabriqué en usine, puis assemblé autour d’un solide cœur en béton qui abritera notamment des ascenseurs.

Voici un vidéo permet d’apprécier  cet impressionnant projet.

Fosun Foundation – Shanghai
La façade mouvante de ce centre culturel de Shanghaï est d’une beauté remarquable! Imaginé par les firmes Foster + Partenaires et Heatherwick Studio, l’extérieur du bâtiment est constitué de trois couches de tubes de bronze suspendus qui bougent lentement. Ils évoquent ainsi la traditionnelle ouverture de rideau dans les théâtres chinois, en plus de rappeler le bambou, un matériau traditionnel. De l’intérieur, les visiteurs profitent de vues variées et découvrent le bâtiment sous un nouvel aspect à chaque visite!  






Villa Hush Hush
Cette résidence conçue par la firme Marks Barfield Architects, offre une grande flexibilité à ses habitants. Lorsqu’ils le souhaitent, ils peuvent s’élever jusqu’à plus de 40 mètres grâce à une colonne télescopique géante. Certaines parties du bâtiment peuvent ainsi se projeter au-dessus de la ville et servir d’observatoire aussi bien que se fondre parmi les autres habitations et ce qui l’entoure. Un projet qui s’insère aussi bien dans un milieu urbain qu’en nature.

Suite Vollard – Curitiba, Brésil
Deux cylindres rotatifs composent la Suite Vollard, conçue par l’architecte Bruno de Franco. Inauguré en 2001, c’est le premier immeuble d’habitations rotatif au monde! Chacun des 11 étages peut pivoter à 360 degrés dans le sens horaire ou anti-horaire. Une rotation complète prend une heure. Chaque appartement luxueux profite de 323 pieds carrés de balcons qui s’étalent sur toute sa circonférence.  

Hôtel de ville – Melbourne, Australie
L’architecture cinétique peut aussi rendre un bâtiment durable et écologique. Le nouvel Hôtel de Ville de Melbourne, conçu par la firme Design Inc., intègre une façade de volets de bois qui se meuvent pour laisser pénétrer la lumière du soleil et l’air frais dans le bâtiment lorsque nécessaire. 




Le développement de l’architecture cinétique est fortement propulsé par les percées technologies, notamment en mécanique, électronique et robotique. Ce type d’architecture reste toutefois encore réservée à l’élite. Souhaitons que dans le futur ses nombreuses vertus puissent profiter à tous. À quand une grande tour mouvante au centre-ville de Montréal?

Article précédent

Prochain acticle